Les facteurs influençant le pronostic médical des grossesses à risque

Équipe de recherche

Amaryllis Ferrand, MD (Unité de recherche en éthique pragmatique de la santé, Université de Montréal); Antoine Payot, MD, PhD (Université de Montréal); Eric Racine, PhD (Unité de recherche en éthique pragmatique de la santé, Université de Montréal, McGill University); Jelena Poleksic, MSc (Unité de recherche en éthique pragmatique de la santé)

Financement

Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQ-S)

Certaines grossesses peuvent être compliquées par des découvertes de malformations congénitales chez le foetus ou un risque d’accouchement prématuré. Les parents dans de telles situations sont confrontés à des choix difficiles tels que poursuivre ou non la grossesse ou décider quels soins apporter à la naissance. Ces parents sont accompagnés dans ces décisions critiques de vie et de mort par les médecins obstétriciens et néonatalogistes qui leur font part de leurs prédictions quant aux chances de survie, handicap et de qualité de vie future pour leur enfant.

Or, ces prédictions futures, appelées pronostics, peuvent être très variables d’un médecin à l’autre, voire même erronées. Ces contradictions peuvent s’expliquer par la présence de nombreux facteurs influençant le pronostic. Ces facteurs peuvent être associés aux caractéristiques du patient (par exemple son âge, son ethnicité), aux valeurs du médecin (par exemple ses croyances, sa psychologie) ou au contexte (par exemple l’heure de la rencontre, le nombre de gens présents). Il est important de comprendre l’influence de ces facteurs sur le pronostic du médecin car ce pronostic mène à des choix irréversibles par les parents. Ce projet étudie les facteurs psychologiques et environnementaux influençant le pronostic chez les médecins obstétriciens et néonatalogistes rencontrant des familles en consultation anténatale.

Publications

Racine, E., Bell, E., Farlow, B., Miller, S., Payot, A., Rasmussen, L. A., Shevell, M. I., Thomson, D., & Wintermark, P. (2017). The ‘ouR‐HOPE’ approach for ethics and communication about neonatal neurological injury. Development Medicine & Child Neurology, 59(2), 125-135.

Rasmussen, L. A., Bell, E., & Racine, E. (2016). A qualitative study of physician perspectives on prognostication in neonatal hypoxic ischemic encephalopathy. Journal of Child Neurology, 31(11), 1312-1319.

Bell, E., Rasmussen, L. A., Mazer, B., Shevell, M., Miller, S. P., Synnes, A., Yager, J. Y., Majnemer, A., Muhajarine, N., Chouinard, I., & Racine, E. (2014). Magnetic resonance imaging (MRI) and prognostication in neonatal hypoxic‐ischemic injury: A vignette‐based study of Canadian specialty physicians. Journal of Child Neurology, 30(2), 174–81.

Racine, E., Dion, M-J., Wijman, C. A. C., Illes, J., & Lansberg, M. (2009). Profiles of neurological outcome prediction among intensivists. Neurocritical Care, 11(3), 345-352.

Racine, E., & Shevell, M. (2009). Ethics in neonatal neurology; “When is enough, enough?” Pediatric Neurology, 40(3), 147-155.