Laboratoire d’éthique vivante (É-LABO)

Collaborer et coélaborer pour l’amélioration éthique des services et des technologies de santé

 

Équipe scientifique

Vanessa Chenel (CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal); Clara Dallaire (CEPPP, Université de Montréal, CRCHUSJ); Vincent Dumez (CEPPP, Université de Montréal); Caroline Favron-Godbout (Unité de recherche en éthique pragmatique de la santé, Université de Montréal); Karoline Girard (CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec); Anne Hudon (Université de Montréal); Marjorie Montreuil (Université McGill; Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal); Catherine Olivier (INESSS, Université de Montréal) ; Ariane Quintal (Unité de recherche en éthique pragmatique de la santé, Université de Montréal).

Comité aviseur externe

Adriana Andrade (Ministère de l’Économie et de l’Innovation); Valérie Borde (Revue L’Actualité); Ekat Kritikou (Université de Montréal); Katja Kühlmeyer (Ludwig Maximilian University of Munich); Richard Mayrand (IRCM); Georgina Morley (Cleveland Clinic).

Financement

Institut de recherches cliniques de Montréal; Ministère de l’Économie et de l’Innovation – Québec

L’équipe de l’É-LABO de recherche met actuellement sur pied un laboratoire vivant (l’É-LABO) afin de conceptualiser, d’opérationnaliser et de mettre à l’œuvre des modèles expérimentaux d’éthique participative au niveau des méthodologies de recherche, des modalités d’intervention en éthique clinique et de la sensibilisation à l’éthique de la santé.

Ce projet vise 1) la création et le développement d’un des premiers laboratoires d’éthique de type living lab, 2) la mise en œuvre de l’approche de l’éthique vivante dans une série de projets pilotes impliquant des patient.e.s et des professionnel.le.s de la santé et 3) l’évaluation critique de cette expérience et l’élaboration d’une stratégie de déploiement dans divers milieux.

Ce projet générera de nombreuses opportunités de collaboration dans une niche d’expertise scientifique et d’innovation.