Claudia Barned

Claudia Barned

Chercheure postdoctorale

Claudia était une stagiaire postdoctorale qui travaille sur la notion de libre arbitre en contexte de dépendance. Elle a reçu son doctorat en psychologie sociale appliquée de l’Université de Guelph (Ontario, Canada). Ses recherches doctorales touchent les domaines de la psychologie critique de la santé, la psychologie sociale ainsi que les études féministes, et émergent d’un intérêt à examiner les différences corporelles et les attitudes envers l’obésité. Son projet de doctorat consistait en une étude féministe qualitative sur les conceptions contemporaines du corps féminin. En employant une analyse de discours féministe poststructuraliste, elle a examiné la façon dont les femmes jamaïquaines vivant en milieu urbain se situent face aux discours culturels populaires sur la santé et la beauté. Jusqu’ici, le programme de recherche de Claudia a mis l’accent sur deux domaines principaux : les constructions culturelles de la santé et du corps, ainsi que les implications éthiques, sociales et légales de l’inclusion des enfants dans la recherche biomédicale à long-terme. À l’Université de Guelph, elle a travaillé sur un projet interdisciplinaire financé par Génome Canada analysant les implications éthiques et sociales de l’inclusion des enfants ayant une maladie inflammatoire de l’intestin dans les recherches biomédicales à long-terme. Les résultats de ces recherches ont été présentés dans plusieurs conférences nationales et internationales. Après la réalisation de ses études doctorales, Claudia a travaillé en tant qu’associée de recherche au Centre de développement de la faculté – Hôpital St. Michael (Toronto, Canada) et y a réalisé des travaux portant sur l’éducation médicale. Une grande partie de ses travaux académiques a consisté à établir des ponts entre des disciplines multiples et à intégrer des savoirs variés.